Quitter Son Job afin de Pouvoir Contribuer Autrement, D’utiliser son Talent et de le Partager

Quitter son job sans rien derrière, c’est le pari fou qu’à fait Margaux pour mieux se recentrer et comprendre ce qui la faisait vibrer. Avec son mari, ils quittent la Suisse pour venir vivre à Barcelone, une ville où elle se sent bien et où elle va trouver l’essence même de son projet.

Bonjour Margaux et bienvenue sur HelloSense. Pourrais-tu te présenter  s’il te plait ?

Je suis franco-suisse, j’ai 32 ans et je vis à Barcelone depuis mars 2019. En février 2020, je deviens artiste florale et lance ma marque de fleurs en ligne : www.mosaicflowers.com.

Que faisais-tu avant de devenir artiste florale?

Après avoir étudié en classes préparatoires littéraires hypokhâgne, khâgne, j’ai fait une école de commerce et j’ai commencé ma carrière à Londres en communication chez Burberry. Après quelques années, je démissionne et décide de voyager 1 an avec mon copain. Le retour en Europe se fait en Suisse où je rejoins les équipes communication de Nestlé Nespresso. 

Deux ans plus tard, Arthur et moi nous marions et décidons de nous lancer dans quelque chose qui nous fait vibrer, en choisissant avant toute chose l’endroit où nous nous sentons bien. Lors d’une retraite de méditation, je rencontre une femme qui me parle de Barcelone. Arthur et moi décidons de s’y rendre pour avoir une expérience physique de la ville, on s’y sent tellement bien qu’on finit par trouver un appartement dans le quartier de Gràcia. 

Pourquoi avoir décidé de démissionner et t'être lancée dans cette nouvelle aventure ? Quel a été ton déclic ? 

L’idée de faire sourire le cœur des gens avec ma créativité tout en exprimant ce que je ressens ont toujours été un moteur, dans ma vie professionnelle mais surtout personnelle. 

Pour ma part, je ne pense pas qu’il y ait eu un « déclic » précis, j’ai surtout l’impression qu’il y avait un sentiment qui ne faisait qu’augmenter avec les années et qui me faisait de plus en plus réfléchir. Plusieurs éléments se sont passés en parallèle et ont permis d’initier un embryon de changement.

En lisant le livre « Réinventer sa vie professionnelle quand on vient de la commencer » écrit par Marion de La Forest Divonne, le sentiment intérieur est devenu de plus en plus réel. Je me suis sentie comprise et je me suis aussi rendue compte que je pouvais changer, qu’il était ni trop tôt ni trop tard.

En parallèle de mon travail chez Nespresso, j’ai aussi commencé à rédiger des articles pour le site mybiggeneva.com, tout simplement parce que j’adore écrire et partager avec les autres. J’y ai rencontré des gens très différents de mon entourage habituel. J’ai aussi fait la connaissance de Cécile, avocate reconvertie en naturopathe. Échanger avec Cécile m’a rassuré et fait comprendre que c’était possible.

Raconte-nous comment as-tu décidé de quitter ton job ?

Je n’avais strictement aucune idée de ce que je voulais faire, mais je savais que j’étais prête à changer complètement et c’est pourquoi j’ai démissionné et commencé des séances de coaching avec Marion pour m’aider dans ma réflexion et le passage à l’acte. 

 Avec Arthur, mon mari, nous avons emménagé à Barcelone et l’installation dans cette nouvelle ville est aussi passée par l’apprentissage d’une nouvelle langue, l’acclimatation à un nouveau mode de vie, de nouvelles rencontres... un changement total !

T’es-tu faite accompagner par un coach professionnel ? Quelles ont été tes difficultés au tout début ? 

Oui, j’ai fait appel à un coach professionnel. L’accompagnement avec Marion aura duré 8 mois et le travail d’introspection a demandé beaucoup de courage et de persévérance. Il a aussi été nécessaire de ne pas trop écouter les gens qui me disaient ce que je devais faire, mettre de côté l’idée de résultat et de performance.

Je me suis mise au chant pour m’exprimer, « voice my opinion » on dirait en anglais et méditer dans une communauté à Barcelone. J’ai découvert la marche à pied et les bienfaits de la mer pour calmer mon esprit en ébullition.

Le processus est loin d’être linéaire, il y a eu avec des hauts et des bas interminables. Je me souviens d’un matin avoir dit à Arthur « je voudrais travailler chez un fleuriste » et m’être immédiatement corrigée en disant « oh non, je dois trouver un travail sérieux et arrêter d’errer d’une activité à une autre, le chant, la médiation, la marche... » Arthur m’a dit très calmement « si tu veux travailler chez un fleuriste, ne serait-ce pas le moment idéal d’essayer ? ». La graine était plantée, j’ai reçu le commentaire sans y répondre. Quelques jours plus tard, je fais livrer un bouquet à une amie qui vit à Londres qui venait de m’annoncer qu’elle attendait son premier enfant. Elle m’envoie une photo d’elle avec ses fleurs. Son visage rayonnait de manière si pure. En la regardant, je me dis « c’est ça que je veux faire ressentir aux gens, je vais explorer cette piste ». 

As-tu suivi une formation pour te lancer dans cette aventure et créer ta marque ?

J’ai suivi une formation de fleuriste de 3 jours, suite à cela,  je comprends alors que je veux apprendre moi-même, découvrir mon style et ma manière de créer des arrangements floraux. Je me rends au marché chaque semaine, y achète des fleurs, apprends sur plantes auprès d’horticulteurs. Je m’entraîne à la maison et je vois mon style prendre forme. En parlant avec des fleuristes, je comprends aussi que l’activité peut évoluer, autant dans la composition, dans la communication, que dans la distribution.

Créer une boutique en ligne me semble pertinent. Je crée mon site internet avec Squarespace. Je prends des photos de mes bouquets dans les rues de Gràcia, quartier où je vis, en jouant avec les murs colorés. En regardant les photos, je me rends compte que c’est un mélange de couleurs, de styles, de sources d’inspiration... c’est une véritable mosaïque, et voilà comment le nom est venu. 

Et aujourd’hui, comment gères-tu cette nouvelle vie ? Te sens-tu enfin alignée ?

Je sens que j’ai créé ma place et je me sens pleinement épanouie. L’énergie du marché, la création d’un univers, le fait que la créativité n’a pas de limite, la rencontre et la collaboration avec d’autres artistes, le partage avec les gens, leur réaction quand ils reçoivent des fleurs... la liste des choses qui me font vibrer de manière quotidienne est sans fin.

C’est pas tous les jours évidents, chaque semaine est imprévisible et pleine de surprises, bonnes comme moins bonnes. Le fait d’avoir une boutique en ligne me permet la flexibilité, la liberté et l’évolution constante, ce qui était primordial pour moi.

En tant que jeune entrepreneuse, quels conseils donnerais-tu à une personne en quête de sens ? 

De se faire confiance, les gens ont des opinions, tu as un sentiment, c’est ça le plus important. Accroche-toi en ce que tu crois et n’intellectualise pas trop.

Il y a une citation de Mark Twain qui me motive souvent quand j’ai peur de me lancer dans quelque chose : 

« Twenty years from now you will be more disappointed by the things you didn’t do than by the ones you did do. So throw off the bowlines. Sail away from the safe harbor. Catch the trade winds in your sails. Explore. Dream. Discover »

Margaux, fondatrice de Mosaic flowers

@mosaicflowers

Passe à l'action!

Réinventes-toi professionnellement
Reconversion professionnelle

Réinventes-toi professionnellement

Anne Laure Gandara
Accompagnement rupture conventionnelle
Lancer son projet et entreprendre

Accompagnement rupture conventionnelle

Nabila Taguemount
Pack Je Me Lance
Lancer son projet et entreprendre

Pack Je Me Lance

Sandrine Defradat

Sur le même thème

Comment Toucher le Chômage Après Une Démission ?
Reconversion Professionnelle

Comment Toucher le Chômage Après Une Démission ?

September 6, 2021
Comment Faire pour Trouver sa voie ? 4 Conseils Pratiques
Reconversion Professionnelle

Comment Faire pour Trouver sa voie ? 4 Conseils Pratiques

August 30, 2021
Changer de Vie Professionnelle, Du Rêve À la Réalité
Reconversion Professionnelle

Changer de Vie Professionnelle, Du Rêve À la Réalité

September 7, 2021
Retour au Webzine