Se Reconvertir Dans Le Numérique Pour Pouvoir Travailler Depuis N'importe Où

Anne est femme de militaire. Maman de deux garçons, sa vie est rythmée par les affectations de son mari. Une immense chance de voyager, certes, mais une difficulté à devoir retrouver du travail à chaque déménagement. Jusqu'au jour où elle décide de se reconvertir dans le numérique. Devenir rédactrice web pour pouvoir travailler depuis n'importe où. Un métier passion qui lui permet aujourd'hui d'avoir cette liberté de suivre son mari, tout en étant son propre patron.

Hello Anne et bienvenue sur Hellosense ! Pourrais-tu te présenter ?

Je m’appelle Anne Bouché, j’ai 36 ans, mariée et maman de deux garçons. Nous vivons dans le golfe du Morbihan, à Vannes. J’ai entamé en début d’année une reconversion professionnelle dans la rédaction web. Dans une autre vie, j’étais assistante de direction, mais ça, c’était avant !

Peux-tu nous en dire en plus concernant la vie d’une femme de militaire ?

Tout d’abord, il n’y a pas de trajectoire type pour les familles de militaires. Nos maris ne sont pas tous soumis aux mêmes rythmes, affectations, et les carrières peuvent être très différentes d’un homme à un autre. Ce qui est vrai pour moi ne l’est pas forcément pour une autre épouse de militaire. 

Ceci étant dit, nous déménageons tous les trois/quatre ans, mais c’est variable, nous avons aussi connu des affectations plus courtes de deux ans voire d’un an. Les opérations extérieures, missions sentinelles et terrains s’enchaînent, au même rythme que les cartons sont à faire et à défaire. Dans ce contexte, la routine n’est pas au programme et bien souvent il faut gérer beaucoup de choses seule : les tracas domestiques, les joies du quotidien, les grossesses et parfois les accouchements (ce qui est arrivé pour notre deuxième). 

Mais notre vie est riche de rencontres, elle apprend à sortir de sa coquille et à aller vers les autres. J’ai découvert des endroits magnifiques que je n’aurai jamais vu si nous étions restés au même endroit. Nos enfants ont l’immense chance de voyager, de voir comment cela se passe ailleurs, de se nourrir de toutes ces choses hors du commun. Pour tout cela, j’adore notre parcours. 

Femme de militaire reconversion professionnelle

Quelles ont été tes difficultés ? Tes freins ? etc.

Mes principales difficultés ont été professionnelles. J’ai toujours été active, bien avant l’arrivée des enfants, attendre à la maison le retour de mon mari n’a jamais été une option. J’ai toujours essayé de travailler, quels que soient le lieu et la durée de l’affectation. Toujours des CDD plus ou moins longs, mais jamais de CDI. Pour la petite anecdote, alors que j’étais en poste à l’Office français de l’immigration de l’intégration à Cayenne, ma directrice territoriale me propose de renouveler mon contrat, chouette, mais non… J’ai dû refuser faute de temps, le prochain déménagement étant prévu 2 mois plus tard. Vouloir une vraie carrière tout en étant tributaire des mutations de mon mari n’était pas compatible.

Une autre difficulté est celle de devoir faire son trou. Quand vous débarquez dans une nouvelle région, personne ne vous connaît et surtout, personne ne vous attend. Vous ne connaissez pas forcément les secteurs porteurs, les entreprises en tension et vous n’avez pas de contacts professionnels, si éloignés soient-ils. Le bouche-à-oreille peut fonctionner, mais ce n’est pas grâce à lui que je décrochais des contrats. Je passais des heures à consulter les offres d’emplois, à envoyer des candidatures spontanées et encore plus de temps à attendre une réponse. Et, quand un entretien m’était proposé, je me préparais à être mise sur le grill. Il fallait bien évidemment redoubler d’ingéniosité pour mettre ce CV, sans queue ni tête, à mon avantage tout en marchant sur des œufs si la question de la future mutation de mon mari venait sur le tapis. Tout l’art consistait à me survendre : « Voyez toutes ces expériences disparates, elles sont la preuve que je suis polyvalente, je m’adapte et j’apprends vite, entendre je suis LA personne qu’il vous faut, mais attention vous ne m’aurez pas longtemps ».  

Pourquoi avoir décidé de reconvertir dans le numérique ? Quel a été ton déclic ? 

Après 10 ans à bourlinguer mon CV « patchwork » j’en ai eu marre. Tout simplement. Mon dernier CDD à la faculté de droit de Vannes venait de prendre fin et avec la crise sanitaire le renouvellement prévu n’a pas eu lieu. Retour à la case départ. C’est à ce moment que quelque chose s’est passé. L’inexistence d’objectifs professionnels, une carrière (si on peut appeler ça comme ça) décousue et la perspective de devoir me relancer dans une énième recherche d’emploi, c’était trop. Travailler pour travailler c’est bien, mais j’avais besoin de plus. J’ai eu envie d’un truc à moi, de naviguer ma barque comme je l’entends et de m’assurer un revenu sans discontinuité, peu importe les mutations de mon mari. 

Les métiers du digital, la rédaction web plus particulièrement, m’ont paru être la solution. Tout ce dont j’avais besoin pour me lancer c’était un ordinateur et une bonne connexion internet. Eureka, j’avais trouvé. En continuant mes recherches, je découvre la chaîne YouTube de Lucie Rondelet, j’enchaîne ses vidéos, lis tous ses articles de blog. Je saute le pas en février 2021 en m’inscrivant à sa formation en ligne pour devenir Rédactrice Web SEO. Avec le recul tout cela s’est passé très vite, et on aurait pu croire que j’ai réagi à chaud, mais je n’avais aucune envie de tergiverser, personne n’allait me servir sur un plateau la réponse à mes interrogations professionnelles. J’ai découvert un nouveau monde, de liberté, de créativité et d’indépendance. Tout ce qui me manquait. 

Se reconvertir dans le numérique pour devenir digital nomad


Comment te sens-tu aujourd’hui ? Comment vois-tu l’avenir ?

Depuis, j’ai créé ma micro-entreprise, je termine la formation et les clients commencent à pointer le bout de leurs nez. J’ai mes propres horaires, je peux travailler d’où je veux et je collabore avec des personnes dont les projets font sens pour moi. Et, ça, c’est inestimable.

Je n’ai plus besoin de taper à toutes les portes pour décrocher un entretien d’embauche. Je me sens bien, investie à 100 % au lancement de mon entreprise et je gagne ma vie en écrivant ! Moi qui ai toujours aimé ça, je suis sur mon petit nuage. 

J’imagine l’avenir avec beaucoup moins d’appréhension, mais il est encore flou. Être free-lance n’est pas de tout repos, assurer la comptabilité, maintenir un seuil de rentabilité, gérer le stress des deadlines et composer avec la solitude du travailleur indépendant apporte son lot d’inquiétudes. Mais au fond, je sais que je suis sur la bonne voie. Tout ceci est nouveau pour moi, donc j’avance au jour le jour. J’apprends de mes erreurs et savoure pleinement mes réussites. Je sais également qu’à la prochaine mutation de mon mari (d’ici quelques mois) mon activité professionnelle n’en prendra pas un coup, j’ai enfin trouvé le chemin qui me correspond parfaitement. Je suis tellement contente de m’être jetée à l’eau. 

Quels conseils donnerais-tu à une personne perdue et dans le flou concernant son avenir professionnel ?

Je lui dirai que si elle vit cette situation d’incertitude, c’est que quelque chose ne fonctionne pas. Mais avant de se lancer dans les grands travaux, il est important (à mon sens) de faire un état des lieux le plus objectif possible. Quels sont les points sensibles qui peuvent générer cet inconfort. Est-ce les horaires ne correspondent pas avec mon mode de vie ou l’ambiance professionnelle et les conditions de travail sont-elles satisfaisantes ? Partant de là, il y a peut-être des arrangements possibles, est-ce que le télétravail est envisageable ? Une mutation dans un autre service peut-elle être mise en place ? 

Si le questionnement est plus profond je lui conseillerai tout simplement de faire une liste des choses importantes pour elle, maintenir son niveau de vie ou bien l’améliorer, avoir des horaires plus flexibles, réduire ses temps de trajets maison-boulot, avoir plus de temps pour sa famille, transformer une passion en métier ? 

Mon approche est très pragmatique, mais une reconversion professionnelle n’est pas à prendre à légère. On y met toute notre énergie, tous nos rêves, on l’imagine un peu comme une planche de salut qui réglera tous les problèmes, mais cela demande beaucoup de soi de tout remettre à plat. Dans tous les cas, si l’envie est là alors foncez ! Vous seule êtes la plus à même de savoir ce qui est bon pour vous, mais ne vous brûlez pas les ailes en sautant des étapes. Voilà mon conseil ! Faites-vous confiance, écoutez votre instinct et prenez le temps d’étudier toutes vos options.  

Anne Bouché

Merci Anne pour ce témoignage qui fait sens et tous ces conseils inspirants. Se reconvertir dans le numérique est à la portée de tous, pour cela il suffit de se former pour apprendre un nouveau métier et créer sa propre entreprise. Si toi aussi, tu es en quête de sens et souhaiterait te réinventer pour créer un business au service de ta vie, n'hésite pas à télécharger le guide "Comment se réinventer quand on est dans le flou....et passer à l'action".

Passe à l'action!

Ikigai
Quête de sens et reconversion

Ikigai

Anne-Claire Gigant Le Nué
Formation Rédaction Web SEO
Développer et booster son activité

Formation Rédaction Web SEO

Se Révéler pour Trouver sa Voie
Quête de sens et reconversion

Se Révéler pour Trouver sa Voie

Sandrine Defradat

Sur le même thème

Trouver le Métier de Ses Rêves Grâce au Coaching Ikigai
Reconversion Professionnelle

Trouver le Métier de Ses Rêves Grâce au Coaching Ikigai

May 27, 2022
Réussir sa Reconversion : 7 étapes essentielles
Reconversion Professionnelle

Réussir sa Reconversion : 7 étapes essentielles

May 16, 2022
Comment rester motivée pendant une reconversion professionnelle ?
Reconversion Professionnelle

Comment rester motivée pendant une reconversion professionnelle ?

March 28, 2022
Retour au Webzine