Maman Entrepreneure : 5 Clés pour (Vraiment) Réussir

La grossesse puis l’accouchement et les premiers mois en tant que maman apportent un vent de changement. En devenant mère, rien n’est plus jamais comme avant ! Entre l’organisation chamboulée pour faire de la place à bébé et les priorités qui changent, le quotidien évolue. Au milieu de cette révolution à la maison, on se pose souvent des questions sur son job. C’est ton cas ? Beaucoup de femmes profitent de cette période si particulière et du fait de devenir maman pour donner une nouvelle orientation à leur parcours pro. Devenir indépendante, avoir une activité freelance et bosser dans de nouvelles conditions pour soi-même, c’est possible. Voici nos conseils pour effectuer cette transition de la meilleure manière possible.

Au sommaire :

1. Être en phase avec l’entrepreneuriat pour s’émanciper du salariat

L’envie de plaquer ton job actuel pour t’installer en freelance ne doit pas émerger sur un coup de tête. Si tu as déjà l’envie de changer d’air et de voler de tes propres ailes, ou si cette idée progresse lentement dans ta tête et commence à être insistante, utiliser la grossesse puis l’accouchement comme moments de transition peut être opportun. Grâce notamment aux aides financières accessibles (et en particulier les aides dédiées aux femmes que nous te présentons ci-après), mais aussi grâce au fonctionnement du congé parental accessible à toutes les femmes, tu peux trouver du temps pour créer ton projet d’entrepreneuriat.

Lors du congé maternité (prénatal avant l’accouchement et post-natal), le temps vient souvent à manquer. Les jours passent très vite, et ce n’est pas dans cette atmosphère que les meilleures idées émergent. Toutefois, il est possible de trouver du temps pour toi pour consigner par écrit tes nouvelles envies. C’est là le démarrage, le point d’ancrage de la maman entrepreneure qui sommeille. Le congé maternité est une opportunité de réflexion sur ton avenir.

Le moment parfait pour poursuivre cette réflexion intervient ensuite, avec le congé parental. D’une durée d’une année (renouvelable) il permet de prendre soin de bébé et d’être à ses côtés dans ses premiers mois de vie si importants. Du temps libre, tu vas aussi en avoir pour toi. Et c’est là que tu peux impulser le changement, poser ton projet de mumpreneur. L’après-accouchement est un moment idéal pour se lancer dans l’entreprenariat et trouver son équilibre entre son travail et le fait de devenir maman ! Mais il ne doit pas y avoir de doute, car celui-ci risquerait d’aboutir à une frustration. Tu peux avoir peur (et nous sommes là pour t’aider) mais il faut une conviction que le mode salarié, c’est du passé. 

2. Choisir le bon statut juridique en tant que Maman Entrepreneur

Être une mampreneur, c’est être une entrepreneure comme les autres ou presque. Impossible donc d’échapper à la case « statut juridique » et à la gestion de l’administratif. Pour pouvoir exercer une activité indépendante en tant que jeune mère, il te faut une existence légale. Nul besoin de créer tout de suite une entreprise digne d’une multinationale. En France, il est possible de se lancer et de créer très facilement un statut de micro-entrepreneure. La micro-entreprise (qui était auparavant désignée par le terme auto-entreprise ou auto-entrepreneur) apporte toute la facilité nécessaire à un projet émergeant.

La comptabilité est réduite au strict minimum, les obligations en matière de fiscalité sont limitées et les déclarations centralisées en ligne. Surtout, ce statut permet de « tester » une idée pour vérifier sa viabilité sans prendre trop de risques. Que tu veuilles créer une boutique en ligne de vente de produits, te lancer dans une activité de conseil ou tout autre service, tu peux le faire avec une mise de départ réduite. Si jamais ce projet de maman entrepreneure ne parvient pas à tenir la route, rien de grave. Pas de frais cachés ou de dettes. Les impôts ne sont dus que sur le chiffre d’affaires. Pas de rentrée d’argent, pas d’impôts. 

3. Utiliser les aides dédiées aux femmes auxquelles tu as le droit pour te lancer à ton compte ou créer ton entreprise

Si tu quittes un emploi salarié via une rupture conventionnelle ou à la fin d’un contrat à durée déterminée, tu peux accéder à des aides destinées au financement de la création d’entreprise pour chômeurs. Ces aides pour les demandeurs d’emploi peuvent prendre plusieurs formes : ARE, ACRE, ARCE, NACRE. Les dispositifs ARCE (aide à la reprise ou à la création d'entreprise) et ARE (allocation d’aide au retour à l’emploi) peuvent t’aider pour créer votre entreprise une fois votre congé maternité ou congé parental terminé. 

Maman Entrepreneur pour pouvoir concilier vie professionnelle et vie personnelle

La première aide nommée permet de recevoir les allocations-chômage sous forme de capital. Parfait pour te constituer une réserve d’argent et débuter sans craindre les fins de mois. La seconde aide permet de percevoir les allocations-chômage sous forme de revenus de remplacement chaque mois si tu souhaites reprendre ou créer ton entreprise et non chercher un nouvel emploi salarié. En clair, Pôle Emploi ne va pas exiger de toi que tu multiplies les entretiens si ton objectif est de devenir maman entrepreneure à ton compte.

Il existe en complément des aides dédiées aux femmes. C’est le cas de la garantie EGALITE femmes qui permet de bénéficier d’une couverture dans le cas où tu sollicites un emprunt bancaire pour te lancer. Jusqu'à 80% du montant du prêt bancaire peut être couvert, ce qui limite le recours à une caution personnelle. Autres aides destinées aux femmes et aux jeunes mamans, le prêt d’honneur Initiative France (octroyé sans intérêt), le prêt d’honneur du programme Wom'energy (compris entre 15 000 et 50 000 €), sans oublier les Plans d’Action Régionaux pour l'entrepreneuriat des femmes (PAR). 

4. Booster ta productivité de maman chef d'entreprise en réduisant son temps de travail

Attention à la comparaison frontale entre emploi salarié et activité en freelance. Deux salles, deux ambiances. Travailler depuis la maison va t’apporter bien plus d’agilité et te donner une productivité décuplée. Lorsque l’on devient sa propre « boss », on se découvre de supers pouvoirs. Il faut faire preuve d’une bonne capacité d’organisation, agir vite et bien et se bâtir un emploi du temps compatible avec les exigences personnelles nouvelles de maman.

Pour pouvoir trouver cet équilibre et avoir du temps pour tes proches et bébé, ne crains pas de réduire ton temps de travail. Avoir une activité à 80%, terminer les journées tôt ou encore ne travailler que le matin, ce n’est pas un signe de fébrilité. Au contraire. Il faut faire tomber le cliché de la working-girl et de l’entrepreneure débordée. Travailler beaucoup, travailler tard, cela ne doit pas être un symbole de fierté. Car ce n’est en tout cas pas un gage de réussite. Il existe de nombreuses astuces pour optimiser tes journées (à retrouver notamment dans la formation organisation et gestion du temps).

5. S’entourer (et s’inspirer) d’autres mamans entrepreneures

Si tu as des envies d’entreprendre, des questions, de la motivation mais aussi des doutes, tu peux être convaincue d’une chose : d’autres femmes sont passées par toutes ces étapes. Des mompreneurs en devenir ou ayant déjà rencontré le succès, il y en a forcément à côté de chez toi comme à l’autre bout de la France. Il faut utiliser ce vivier pour te constituer un réseau et t’entourer d’autres femmes qui ont le même projet que toi et/ou qui peuvent te pousser vers la réussite.

Voici quelques articles qui pourraient t'intéresser :

Pendant ta phase de réflexion, nourrit ton cheminement avec des podcasts qui traitent du sujet. C’est le cas de « Vie au Carré » le podcast qui interroge sur l'équilibre vie pro vie perso. N’hésite pas également à découvrir « Mom You Rock », qui compile des interviews de mamans entrepreneures ou encore « Elle business », qui se focalise sur la création de revenus passifs et les activités en ligne.

En ce qui concerne le networking, renseigne-toi sur les réseaux qui regroupent les femmes qui entreprennent dans ta ville, ton département ou de la région. Entre les initiatives portées officiellement par les collectivités locales mais aussi les regroupements indépendants, il y a de quoi faire de très belles rencontres.

En bref, si tu souhaites être une maman entrepreneur qui déchire, découvre dès maintenant tous nos services. Nous sommes là pour t’accompagner dans la création de ton entreprise, mais aussi pour lancer et développer ton activité. 

Découvre nos accompagnements pour :

Pour plus d'informations, n’hésite pas réserver ton appel découverte.

Passe à l'action!

Ikigai
Quête de sens et reconversion

Ikigai

Anne-Claire Gigant Le Nué
Mon kit simple et pratique vers la création de ma micro-entreprise
Oser se lancer et entreprendre

Mon kit simple et pratique vers la création de ma micro-entreprise

Nabila Taguemount
Pack Visibilité Business
Développer et booster son activité

Pack Visibilité Business

Sandrine Defradat

Sur le même thème

Syndrome du Nid Vide : Et Si C'était le Bon Moment Pour Se Reconvertir ?
Paroles de Mompreneurs

Syndrome du Nid Vide : Et Si C'était le Bon Moment Pour Se Reconvertir ?

May 20, 2021
Devenir Maman : Le Déclic Pour enfin Concilier Vie Professionnelle et Personnelle
Paroles de Mompreneurs

Devenir Maman : Le Déclic Pour enfin Concilier Vie Professionnelle et Personnelle

August 10, 2021
Mompreneur, Dorothée, Maman de 4 enfants, Nous Raconte son Quotidien
Paroles de Mompreneurs

Mompreneur, Dorothée, Maman de 4 enfants, Nous Raconte son Quotidien

November 4, 2021
Retour au Webzine