Se Réinventer Pour Gagner en Liberté, Marie-Hélène, S’est Lancée dans le Marketing d’Influence

Attachée de presse dans le luxe à Paris, Marie-Hèlène ne se sent plus à sa place, son boulot semble incompatible avec une vie de famille. Elle décide alors de tout quitter pour se recentrer et se mettre à son compte. Se réinventer pour gagner en liberté, elle nous raconte, depuis Rome, son nouveau QG, comment elle s’y est pris.


Hello Marie-Hélène et bienvenue sur HelloSense, pourrais-tu te présenter s’il te plait ?

Je m’appelle Marie-Hélène, j ai 41 ans, je suis italo-belge mariée à un Français. Nous avons deux jumeaux de presque 5 ans, Olivia et Adriano. Après avoir vécu 15 ans à Paris, on a décidé de venir s’installer à Rome, un retour aux sources pour moi, car c’est la ville où j ai grandi ! Après des années en tant qu’attachée de presse dans une grande maison de luxe, j'ai tout quitté il y a 10 ans, aujourd’hui je suis freelance en communication et dans le marketing d’influence. 

Pourquoi avoir choisi de te lancer dans l'entrepreneuriat ? 

Au départ, j’ai surtout quitté un boulot qui était devenu toxique pour moi. Je ne me reconnaissais plus. J’ai alors pris une année sabbatique pour réfléchir à mon futur. J’avoue, je n’avais aucun plan en tête, je savais juste que je voulais arrêter. Et puis, je voulais des enfants et mon travail était incompatible avec l’idée que j'avais de la vie de famille. 

Pour être honnête, mon mari gagnait bien sa vie, par conséquent je n’étais pas trop stressée de ce point de vue là. En revanche à la longue, j’ai compris que j’avais quand même besoin de rester dans l’action, de me réinventer en sachant parfaitement ce que je ne voulais plus : 

  • des contraintes imposées par d’autres ;
  • des objectifs à atteindre ;
  • et des jours de congés imposés. 

Il fallait surtout que je sois libre pour gérer ma vie comme je le souhaitais. Aujourd’hui, il m’arrive de travailler les week-ends ou même pendant l’été durant les vacances, mais si j’en ai envie, je peux couper facilement pour me recentrer sur mon besoin du moment. De plus, si les enfants sont malades ou simplement fatigués et que je souhaite les garder au chaud, je peux le faire sans stress. Et si, en pleine semaine, on souhaite passer la journée à la mer, ou même se faire un long week-end last minute, on y va ! Et ça, ça n’a pas de prix. La liberté, n’a pas de prix.

Comment t'organises-tu au quotidien pour être productive et en même temps présente pour tes enfants ? 

Depuis que les enfants sont à l’école, je dois avouer que c’est beaucoup plus facile : j’ai toute la matinée et le début d’après-midi pour moi. J’ai la chance d’avoir aussi un mari freelance, du coup on peut décider au dernier moment, qui ira chercher les enfants à l école lorsqu’on a des urgences à gérer.

Souvent, en rentrant à la maison le matin, j’en profite pour faire mes courses, je me donne 30 minutes pour ranger l’appart et à 10 h je suis opérationnelle. Je carbure assez vite et je choisis les clients et les projets sur lesquels je travaille donc forcément, ça me plaît. Quand c'est un métier passion, disons que c’est plus facile ! 

La bonne nouvelle, c’est que j’ai aussi trouvé une nounou extra qui vient deux fois par semaine jusqu’au dîner. Ainsi, ça me permet de me dire que j’ai deux journées pleines dans la semaine pour avancer. 

Sinon, je coupe généralement quand je vais chercher les enfants à l’école et à partir de ce moment-là je m’occupe d’eux et je suis 100 % disponible pour eux ! Ils savent aussi que maman peut un jour venir les chercher plus tôt pour aller faire une activité cool ensemble, mais que parfois le dimanche matin, elle doit travailler un peu. Heureusement, ils sont deux et ont le même âge, ils s’adorent et jouent super bien ensemble! Il suffit que je les lance sur un projet de construction de village en Lego pour avoir la paix deux heures! 😅

Et puis sinon, question organisation au quotidien, Deliveroo et les courses de supermarché en ligne sont mes meilleurs amis. 💪🏻

Comment as-tu vécu cette période de transition ? As-tu suivi une formation pour ce nouveau métier?

J’étais absolument certaine de mon choix, cela dit le jour où j ai arrêté de bosser,  j’ai pleuré pendant 3 jours en me disant :  « et maintenant, je fais quoi ?! » Heureusement, c’était le début de l’été, les vacances m’ont permis de souffler et de commencer surtout par me reposer. 

Quand j’ai eu envie de faire quelque chose, tout en ne sachant pas du tout quoi, j’ai discuté avec mon amie Isabella (la co-fondatrice du Maisie Café). Elle avait ce concept de café vegan bio et sans gluten et elle voulait se lancer, mais le souci, c’est qu’elle était toute seule avec son mari. J’étais à ce moment-là enceinte des jumeaux, mais je ne le savais pas encore, et je lui ai dit « vas-y, je t’aide ! » 

À partir de là, j’ai commencé à sourcer des bouteilles en plastique recyclable, des pailles en papier, à valider des recettes de jus dans sa cuisine et créer un site internet. Je faisais un peu de tout sans aucune réelle expérience dans ce domaine. Mais je me suis lancée et elle m’a fait confiance. On était une super team ! Finalement le café a ouvert et aujourd’hui, il cartonne !

Suite à cela, je l’ai aidée à gérer son compte Instagram, celui de Maisie Café, je faisais des photos des plats... bref, on s’amusait beaucoup. Elle m’a aussi payé une mini-formation réseaux sociaux et photos pour Instagram afin de m’améliorer. Le reste, je l'ai appris sur le tas et c'est comme ça je pense qu'on apprend un nouveau métier ! Une façon efficace pour se réinventer, quant à la base, nous n'avons aucune formation initiale.

Comment as-tu trouvé tes premiers clients en tant que freelance ?

Parallèlement à mon activité avec Maisie et étant jeune maman, j’étais fascinée par l’univers des enfants. Du coup, je fouillais sur Instagram pour trouver des petites marques de créateur pour mes kids. C’est comme ça que je suis tombée sur le pop up d’Amandine Lugnier The Reunion. C’était encore le début et comme cela se trouvait juste à côté de chez moi, j’ai décidé d’aller faire un tour. Une fois sur place, j’ai rencontré Sara, jeune créatrice italienne des super jolis maillots de bain Piccolo Made in Italy. On a discuté et sympathisé, elle m’a alors proposé de l’aider à faire connaître sa marque dans la presse.

J’ai donc commencé avec elle et lors de son lancement, j’ai rencontré plusieurs influenceuses qui sont aujourd’hui de très bonnes copines ! C’est à ce moment-là que j’ai compris en quoi consistait le travail de marketing d’influence. Ça m’a super branchée et j’ai donc décidé d’essayer.

Quelles ont été tes premières actions pour te faire connaître ?

Dans un premier temps, j’ai testé avec Maisie et ça a marché. De ce fait, j'ai commencé à démarcher. Je contactais des marques, je leur expliquais comment je travaillais. Au départ, je ne gagnais pas du tout ma vie avec ça ! Mais j’adorais ce que je faisais et chaque mini-succès me paraissait dingue !

Quand ça a commencé à vraiment bien marcher, on a décidé de déménager... j’avoue que j’étais assez stressée, car j avais l’impression que j’allais perdre plein d’occasions. Et puis finalement, je me suis dit que j’allais en faire une force. Pourquoi ne pas développer des marques italiennes en France et des marques françaises en Italie ?

J’ai énormément travaillé en off les six premiers mois après notre déménagement, pour me faire des contacts en Italie, étudier le marché, etc. Puis le Covid est arrivé. Et bizarrement, ça m’a beaucoup aidée professionnellement. En effet, beaucoup de marques qui n’avaient pas pensé à Instagram comme un moyen de vendre leurs produits, se sont rendu compte que la vente online et le fait de se faire connaître via des influenceuses était le seul moyen pour avancer.

On était tous scotchés sur nos téléphones toute la journée, c'était une pub inespérée! J’ai décroché un premier gros contrat avec une très belle maison de mode enfantine italienne, en plein confinement !

Aujourd’hui, j’ai quelques clients (pas beaucoup, mais de très grande qualité) qui me donnent de très belles missions et je gagne bien ma vie. Même si j’ai un salaire confortable, je continue à démarcher. Mon rêve est de pouvoir embaucher un jour, créer une société et me développer. Rencontrer plein de monde et développer des projets passionnants ! 

En tant que mumpreneur, quels conseils donnerais-tu à une maman salariée qui aimerait se réinventer ?

Je dirais d’être bien entourée (mari, famille ou amis). Le soutien de mes proches et leurs encouragements sans cesse, m’ont beaucoup aidée à prendre des décisions difficiles. Le fait que mon mari ait pu assurer financièrement les premiers temps, mais aussi assurer avec les enfants quand j’étais trop prise, a été fondamental pour me lancer, sans quoi je n’en serais peut-être pas là aujourd’hui. 

Si vous avez ces bases, alors il ne faut pas hésiter à se lancer. Ne rien refuser, ne pas avoir peur d'essayer... Je n’y connaissais rien, mais j’ai toujours accepté les nouveaux défis, je me suis débrouillée pour trouver des idées, des solutions. J’ai tâtonné, j’ai échoué, mais je n’ai jamais rien lâché. Je voyais le positif uniquement, et tout ce que ça m’apportait, malgré les remarques que je recevais de la part des gens autour de moi « quoi ? T’es encore sur Instagram ? » Il y avait une incompréhension totale, mais ce qu’ils ne comprenaient pas, c’est que se faire un réseau qualitatif, ça ne tombe pas du ciel ! De plus, mon métier est un métier assez nouveau donc les gens ne comprennent pas forcément ! Il faut une certaine dose de confiance en soi, comme je suis assez sûre de moi, je ne fais pas trop attention aux remarques des autres, de ce fait, j’avance, doucement, mais sûrement ! 

Donc, si je dois résumer, voici 5 points essentiels pour se réinventer : 

  • le soutien des proches ;
  • oser se lancer ;
  • expérimenter en étant touche à tout et en apprenant sur le terrain ;
  • avoir confiance en ses capacités et son projet ;
  • et surtout, ne pas avoir peur de s’investir un maximum pour réussir. 

Marie-Hélène
@twinslifeetc

Merci à toi pour ce témoignage inspirant. Se réinventer pour trouver son équilibre, se recentrer pour enfin se sentir alignée est une question que nous nous posons toutes à un certain moment de notre vie. Que ce soit en début de carrière, après une grossesse ou même plus tard, il est important de s'écouter. Si, toi aussi, tu aimerais te lancer dans un projet, n'hésite pas nous en parler. HelloSense est là pour t'accompagner et te donner les moyens d'y arriver. Et si, tu aimerais apporter ton témoignage, parce que toi aussi, tu t'es crée le job de ses rêves, alors n'hésite pas à venir nous partager ton expérience sur HelloSense.

Passe à l'action!

Coaching professionnel : réorientation et bilan de compétences
Quête de sens et reconversion

Coaching professionnel : réorientation et bilan de compétences

CoBloom Coaching
Accompagnement rupture conventionnelle
Oser se lancer et entreprendre

Accompagnement rupture conventionnelle

Nabila Taguemount

Sur le même thème

Syndrome du Nid Vide : Et Si C'était le Bon Moment Pour Se Reconvertir ?
Paroles de Mompreneurs

Syndrome du Nid Vide : Et Si C'était le Bon Moment Pour Se Reconvertir ?

May 20, 2021
Devenir Maman : Le Déclic Pour enfin Concilier Vie Professionnelle et Personnelle
Paroles de Mompreneurs

Devenir Maman : Le Déclic Pour enfin Concilier Vie Professionnelle et Personnelle

August 10, 2021
Mompreneur, Dorothée, Maman de 4 enfants, Nous Raconte son Quotidien
Paroles de Mompreneurs

Mompreneur, Dorothée, Maman de 4 enfants, Nous Raconte son Quotidien

August 10, 2021
Retour au Webzine